27 août 2013 2 27 /08 /août /2013 18:35
Patronage Laïque de Montluçon : 100 ans d'histoire

Prête-moi ta plume a publié, en avril 2013, le livre anniversaire du Patronage Laïque de Montluçon. Fondé en 1913, le Patro fête cette année ses 100 ans.

Prête-moi ta plume a assuré l'ensemble des prestations de recherche, d'interview et de rédaction. David Roux a pris en charge la mise en page du livre et Imprim Repro l'édtion.

Découvrez la fantastique épopée d'une association montluçonnaise étonnante, faites connaissance avec les hommes qui l'ont construite et retrouvez les enfants qui y ont participez !

Disponible au Patronage Laïc de Montluçon et dans toutes les bonnes librairies montluçonnaises !

Partager cet article

Prête-moi ta plume
commenter cet article
10 novembre 2011 4 10 /11 /novembre /2011 16:38

Montlucon_plan_incline.jpgBMW, Hugo Boss, Channel, SNCF... Toutes ces entreprises se sont retrouvées au coeur d'interrogations sur leur passé, leurs archives et leur position pendant la guerre. L'occasion pour certaines d'être transparentes et de faire travailler des historiens. Pour d'autres, le processus reste complexe ou peut sembler manquer d'intérêt.

 

Le Monde du 8 novembre 2011 revient sur ces histoires d'entreprises, notamment pendant la seconde guerre mondiale. C'est l'occasion de souligner la tendance actuelle à l'ouverture de la part des acteurs économiques.

 

A l'heure d'Internet et de la communication, il est difficile pour les sociétés de rester à l'écart des controverses. La SNCF, par exemple, s'est retrouvée contrainte de revenir sur son passé et sa participation au génocide des Juifs. Elle avait été mise en cause par des organisations californiennes à l'occasion d'un appel d'offres auquel elle participait.

 

L'article du Monde choisit l'angle de la période sombre de la seconde guerre mondiale et s'inscrit donc dans la polémique. Mais, pour une entreprise, travailler sur son passé et son histoire, c'est aussi l'occasion de mieux connaître son image, de partager à l'interne une identité, de mieux intégrer des nouveaux salariés ou encore de se faire connaître de façon originale.

 

Prête-moi ta plume propose à ses clients une prestation de recherche et d'entretiens pour la réalisation d'un livre sur l'histoire de leur entreprise.

Partager cet article

Prête-moi ta plume - dans Presse
commenter cet article
28 octobre 2011 5 28 /10 /octobre /2011 16:38

 

IMG0089Comme souvent dans notre jolie langue… Cela dépend !

 

Le plus couramment et fréquemment, la plupart signifie "le plus grand nombre de". Il est alors suivi du pluriel : "la plupart des électeurs sont allés voter", "la plupart sont persuadés qu’ils vont gagner"...


Mais "la plupart" peut aussi être suivi du singulier, quand le sens est "la plus grande partie de".

Un exemple ? "La plupart de sa vie fut consacrée à la musique".


En littérature il arrive aussi de trouver parfois le singulier : "La plupart n'avait plus même ni terre, ni abri, plus d'autres dieux domestiques que les aigles des légions(Michelet, Hist. romaine, t.2, 1831, p.111).

 

Alors, « la plupart d’entre vous a-t-elle compris » ou « la plupart d’entre vous ont-ils compris » ?

Partager cet article

7 octobre 2011 5 07 /10 /octobre /2011 23:22

FireShot-capture--004----Le-blog-de-yvesbarelli----yvesbare.jpgPrête-moi ta plume participe au lancement du blog de Yves Barelli, diplomate, ancien élève de l'ENA, ancien ambassadeur de France.

 

L'ensemble des contenus et analyses sont l'oeuvre et la propriété du rédacteur du blog.

 

Prête-moi ta plume intervient comme conseil en communication, pour la mise en place de l'outil et son animation. Au cas par cas, nous donnons des conseils de structuration et d'écriture web si nécessaire pour adaptation des articles.

 

Le site est consultable ici : www.yvesbarelli.fr

Partager cet article

Prête-moi ta plume - dans Vie de l'agence
commenter cet article
17 septembre 2011 6 17 /09 /septembre /2011 18:20
normal tech typewriterkeys"Les festivités de mon 70è anniversaire sont partiellement terminées, du moins celles destinées à ma proche famille.

Au cours de ces journées, j'ai donc remis le petit livre pour lequel nous avons collaboré.
Beaucoup de surprise (c'était ce que j'attendais), et de compliments.
Je souhaite que vous sachiez celà, car si je n'avais pas lu votre article dans La Montagne, je ne sais pas si je m'y serais lancée...

Voilà, j'espère pour vous que vous en aurez beaucoup d'autres".
 

Partager cet article

Prête-moi ta plume - dans Témoignage
commenter cet article
26 août 2011 5 26 /08 /août /2011 14:32

 

42-26233670Amis lecteurs, voici l'épisode 2 de la saison 1 de notre rubrique "Les joies et jolis mots de la langue française". Vous pouvez retrouver le premier épisode ici.

 

Aujourd'hui donc, continuons à examiner les subtilités de la langue de Molière. Mais, justement, ne devrait-on pas plutôt écrire : "continuons d'examiner les subtilités de la langue de Molière". "That's the question", comme disait Shakespeare qui devait pourtant faire face à moins de particularismes linguistiques.

 

Dans la pratique, continuer à est plus fréquent, surtout dans la langue parlée et familière. En général, l'oreille guide notre choix. Ainsi, dit-on plutôt "je continue d'avancer", pour éviter le hiatus "à avancer" ; mais "je continue à demander", pour éviter le redoublement "de demander".


A l’écrit (et à l’oral dans une langue soutenue) la règle est la suivante : 

 

Continuer à signifie "prolonger l'exécution d'un acte commencé" ou "persister à être dans un état". Tout de suite des exemples pour mieux comprendre : "Continuez à travailler ainsi pendant six mois et vous serez prêt pour le baccalauréat". "Malgré tous les soins, le malade continue à se sentir fatigué". "Ils ont continué à parler sans plus s'occuper de moi".

 

Continuer de signifie "faire une action, être dans un état sans qu'il y ait d'interruption". Bien sûr, à la demande générale des lecteurs, voici des exemples : "Pendant des siècles, le paysan français continua de vivre attaché à la glèbe. "Ils ont continué de l'aider jusqu'à la fin de leur vie".

 

A vous de jouer, maintenant ! "Vous continuez à trouver cette rubrique géniale" ou bien "Vous continuez de trouver cette rubrique géniale" ?


Partager cet article

4 juin 2011 6 04 /06 /juin /2011 19:20

 

normal tech typewriterkeysStéphane Hug, blogueur bourbonnais et professeur d'histoire à l'université de Valenciennes, consacre une interview à Vincent Fabre.

 

Centré sur la publication des Ducs de Bourbon racontés aux enfants, l'article fait le point sur la genèse du livre et les projets futurs de l'auteur et de Prête-moi ta plume.

 

C'est à découvrir en ligne (ainsi que le reste du blog Palicia) à cette adresse:

http://palicia.blogspot.com/2011/05/rencontre-avec-celles-et-ceux-qui-font.html

 

Merci à Séphane Hug pour cette interview !

Partager cet article

Prête-moi ta plume - dans Presse
commenter cet article
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 21:30

 

   boulepiegee aPrête-moi ta plume inaugure une nouvelle rubrique de son site.

 

Pour vous faire partager les petits bonheurs de l'écrivain public face à sa feuille blanche et son clavier, nous vous parlerons périodiquement des "joies et jolis mots de la langue française". Nous espérons que les petits trucs que nous vous donnerons vous seront utiles !

 

Le pluriel des noms composés

Aujourd'hui, nous nous attaquons donc à un casse-tête : le pluriel des noms composés comme... casse-tête par exemple !

 

Les noms composés avec trait d'union, formés d'une forme verbale et d'un nom ou d'une préposition et d'un nom, prennent la marque du pluriel au second élément.

 

Des exemples ?

Vous utilisez un essuie-main. Mais, vous avez à diposition des essuie-mains.

Vous vous arrêtez au bord d'un à-pic pour contempler des à-pics aux alentours.

Vous avez enfin réussi une face de votre  rubik's cube, votre premier casse-tête. Vous vous ruez pour acheter une dizaine de nouveaux casse-têtes !

 

Les joies de la la langue française

Simple, n'est-ce pas ? Ce serait sans compter sur les joies, le charme et les exceptions de la langue française.

 

La règle ne concerne pas les mots composés dont le second élément contient un article ou commence par une majuscules. Ils sont alors invariables !

 

Encore des exemples ?

Ces décors de cinéma ne sont que des trompe-l'oeil !

Le brocanteur avait dix prie-Dieu à vendre !

 

A suivre...

Partager cet article

17 mai 2011 2 17 /05 /mai /2011 19:34

123 

 Vincent FABRE, écrivain public de Prête-moi ta plume, vient de publier Les Cathares expliqués au enfants. Après la bataille de Gergovie, les Ducs de Bourbon ou encore la basilique de Vézelay, Vincent FABRE continue de proposer aux enfants (et aux plus grands) une approche ludique et pédagogique de sujets historiques complexes.

 

Avec une écriture imagée et accessible et des illustrations originales, il rend passionnant et clair des thèmes souvent délaissés par la littérature jeunesse.

 

Pour vos enfants, vos petits enfants ou pour vous-même (), offrez-vous ces petits livres à glisser dans votre sac pour vos excursions de l'été.Vous pouvez les commander sur le site des Editions La Petite Boite ou à votre libraire le plus proche (avec la référence du titre et de l'éditeur).

 

 

A la découverte des Cathares

 

Aux 12ème et 13ème siècles, une nouvelle religion se développe dans le Languedoc : les Cathares défient le pape ! Malgré les condamnations et les massacres dont ils sont la cible, ils sont de plus en plus nombreux. Qui sont donc ces croyants prêts à mourir pour leur foi ? Pourquoi le Languedoc est-il devenu leur terre d'accueil ? Et comment ont-ils été finalement vaincus ? Découvrez l'étonnante histoire des Cathares...

 

Ce petit livre vous mènera des citadelles du vertige au coeur de la forteresse de Carcassone. Vous revivrez le terrible siège et le massacre de Béziers, vous suivrez les traces de Simon de Montfort à la tête des croisés !

 

Une partie jeux vous permettra de tester les connaissances de vos enfants et de revenir sur des passages étonnants. Enfin, une double page vous emmenera au coeur de l'Aude et du pays Cathare.

 

Pour le commander, cliquer ici.

 

Partager cet article

Prête-moi ta plume - dans Vie de l'agence
commenter cet article
1 mai 2011 7 01 /05 /mai /2011 14:14

 

11  

 

Prête-moi ta plume ne se lance pas des fleurs tous les jours.

 

Mais quand une cliente envoie un mail pour nous faire un retour sur l'efficacité de la lettre de motivation et du CV qu'elle nous avait demandés, nous avons envie de le faire partager (avec son accord bien sûr).

 

 

Témoignage de Cécile, cliente de Prête-moi ta plume

 

"A chaque fois que la personne a envoyé un CV (et la lettre) aux cabinets de recrutement, il a obtenu un rendez-vous et reçu beaucoup d'appels de la part de ces derniers.

 

Et comme la vie est belle, il a eu un avis "très favorable" (de la Présidente et du directeur général) pour un poste qui l'intéresse beaucoup, mieux payé avec plus de responsabilités, évolutif à très court terme. A savoir, il a rendez-vous mardi prochain pour troisième fois avec eux. Super, non ?

 

L'exercice d'écrire une lettre de motivation pour le compte d'autrui n'est pas un exercice simple. Vous l'avez très bien réussi, selon moi. Par contre, je vous avais peu guidé, c'est pourquoi il n'était peut-être pas assez personnalisé (par ma faute donc). Vous avez compensé en étant un tantinet emphatique. Quel talent ! sourire.
Et le travail sur le CV, parfait !"

Partager cet article

Prête-moi ta plume - dans Témoignage
commenter cet article

Texte Libre

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog